AccueilAutonomiePermacultureGuide de l'agroforesterie

Guide de l’agroforesterie

Date:

Vous pouvez aussi lire...

Le Grand Guide Marabout de l’Autosuffisance – John Seymour

Le Grand Guide Marabout de l'Autosuffisance est un ouvrage...

Recueil de permaculture

Voici le sommaire de ce recueil de permaculture rédigé...

Guide de culture de la spiruline

Voici le sommaire de ce guide consacré à la...

Guide pour jardiner sans pesticides

Voici le sommaire de ce guide consacré à la...

Guide pour la production de semences à petite échelle

Voici le sommaire de ce guide consacré à la...

Voici le sommaire de ce guide consacré à l’agroforesterie. L’Agrodok est une série de publications sur l’agriculture à petite échelle publiée par la Fondation Agromisa en coopération avec le CTA.


Introduction
1.1 Cultures annuelles et arbres dans le domaine du développement agricole
1.2 La portée de l’agroforesterie et du présent Agrodok

2 Avantages et restrictions des arbres
2.1 Impact favorable d’arbres
2.2 Restrictions d’arbres
2.3 Pourquoi est-ce que les arbres disparaissent ?

3 Agroforesterie dans le système agricole
3.1 Des arbres aux différents coins de la ferme
3.2 Climat, système d’exploitation et agroforesterie

4 Applications pratiques de l’agroforesterie
4.1 Clôtures vives
4.2 Des barrières de haies vives
4.3 Brise-vents et rideaux-abri
4.4 Parcs arborés (arbres dispersés)
4.5 Culture en couloirs
4.6 Jachères améliorées
4.7 Jardins de case

Téléchargez ce guide PDF

Vous pourrez télécharger ce guide et l'imprimer.
Déjà membre ? Connectez-vous
Yvann Robinet
Yvann Robinethttps://bosquetsauvage.com
Je souhaite transmettre mes connaissances relatives aux plantes, partager mon intérêt pour l'autonomie et le développement de soi, promouvoir la connexion entre l'humanité et le monde naturel, remettre au goût du jour les mythes, les contes et les traditions païennes. Actuellement élève de deuxième année au Collège Pratique d'Ethnobotanique (créé par François Couplan), je proposerai prochainement des activités sur le terrain dans le massif des Ardennes. Je vous en parle bientôt...

Le saviez-vous ?

En Irlande, on avait l’habitude de consulter les esprits du lieu avant de construire sa maison. Quatre bâtons ou quatre tas de pierres étaient installés la veille au soir. S’ils étaient intacts le lendemain matin, la construction pouvait débuter. Dans le cas contraire, il fallait choisir un autre emplacement.

Ne manquez pas mes prochains articles

Nous recevons déjà trop de mails ! C'est la raison pour laquelle je privilégie la qualité à la quantité. Des envois rares mais précieux : c'est le mieux pour vous, pour la planète et pour moi. Consultez la politique de confidentialité pour plus d’informations.

Cela peut vous intéresser...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici