AccueilAutonomieÉnergieComment recharger un briquet BIC jetable ?

Comment recharger un briquet BIC jetable ?

Date:

Vous pouvez aussi lire...

Le troc : un système d’échange à redécouvrir

Le troc, qu'est-ce que c'est ? Il s'agit d'un...

Éco-village : un modèle à éviter ?

Le modèle d'éco-village ou des communautés "autonomes" est-il à...

Fabriquer une corde à la main grâce à l’ortie

Vous souhaitez fabriquer une corde ou de la ficelle...

Les plantes comestibles en forêt

Apprendre à reconnaître les plantes comestibles en forêt est...

Techniques pour allumer un feu par friction

Allumer un feu par friction s’avère être un objectif...

Vous avez plusieurs briquets vides et vous vous êtes demandé à juste titre : comment recharger un briquet BIC ?

Les briquets jetables se trouvent dans beaucoup de foyers : pratiques, peu chers, ils sont cependant conçus pour être jetés une fois vidés. Du fait des petites pièces qui les composent, ils ne sont pas recyclables. Heureusement, il existe une astuce pour recharger un briquet BIC et ainsi prolonger sa durée de vie. Il existe des dizaines de marques différentes de briquets jetables sur le marché aujourd’hui. Cependant, elles partagent toutes la même conception de base, ce qui permet de recharger facilement les briquets dits “jetables“.

Même si vous ne souhaitez pas le faire à l’heure actuelle, cette astuce peut s’avérer utile en situation de survie, pour faire du troc, etc. Vous limiterez par ailleurs les déchets plastiques en gardant votre briquet BIC le plus longtemps possible.

Les briquets jetables de marque BIC sont les plus connus et les plus faciles à recharger. (Si l’on fait évidemment abstraction des briquets rechargeables qui sont vraiment conçus pour être réutilisés.) Mais qu’il s’agisse d’écologie, de principes ou d’envie de faire des économies, il me semble important d’essayer de réutiliser au maximum ce qui est destiné à être jeté.

Comment recharger un briquet BIC ou jetable ? Ce dont vous aurez besoin

Vous aurez besoin d’une bouteille de butane, d’une punaise et d’un embout en caoutchouc. La pince est optionnelle, mais permet de casser la punaise si besoin.

Pour votre sécurité, procédez à cette manipulation dans un endroit sécurisé, à l’extérieur et avec de l’eau à proximité.

  1. La première chose à faire est de s’assurer que le briquet est complètement vide. Tentez de l’allumer deux à trois fois pour vérifier.
  2. Sur le fond du briquet, il y a une encoche ronde. Il s’agit de la valve qu’il est nécessaire d’ouvrir. Insérez une punaise dans ce trou, placez la base de la punaise sur une surface dure et appuyez. Retirez ensuite la punaise et laissez s’écouler l’excès de liquide s’il y en a.
  3. Enlevez le capuchon de la bouteille de butane et observez la buse. Il est nécessaire d’ajouter une ou plusieurs rondelles de caoutchouc autour pour éviter que le gaz ne s’échappe lorsque vous rechargerez votre bic.
  4. Remplissez ensuite le briquet de butane. Si du gaz s’en échappe, vérifiez les rondelles de caoutchouc.
  5. Après quelques secondes, retirez l’embout de la bouteille de gaz et couvrez immédiatement la valve avec votre pouce pour éviter que le gaz ne s’échappe.
  6. Vous pouvez à présent remettre la punaise le plus rapidement possible pour boucher la valve.
  7. Il est possible de couper la punaise si vous le voulez avec la pince.

Comment recharger un briquet BIC jetable en vidéo ?

Il n’y a aucune raison de jeter un briquet jetable en parfait état simplement parce qu’il ne fonctionne plus. Vous savez maintenant comment recharger un briquet BIC jetable.

N’hésitez pas à retrouver d’autres conseils et astuces pour devenir plus autonome.

Yvann Robinet
Yvann Robinethttps://bosquetsauvage.com
Je souhaite transmettre mes connaissances relatives aux plantes, partager mon intérêt pour l'autonomie et le développement de soi, promouvoir la connexion entre l'humanité et le monde naturel, remettre au goût du jour les mythes, les contes et les traditions païennes. Actuellement élève de deuxième année au Collège Pratique d'Ethnobotanique (créé par François Couplan), je proposerai prochainement des activités sur le terrain dans le massif des Ardennes. Je vous en parle bientôt...

Le saviez-vous ?

En Irlande, on avait l’habitude de consulter les esprits du lieu avant de construire sa maison. Quatre bâtons ou quatre tas de pierres étaient installés la veille au soir. S’ils étaient intacts le lendemain matin, la construction pouvait débuter. Dans le cas contraire, il fallait choisir un autre emplacement.

Ne manquez pas mes prochains articles

Nous recevons déjà trop de mails ! C'est la raison pour laquelle je privilégie la qualité à la quantité. Des envois rares mais précieux : c'est le mieux pour vous, pour la planète et pour moi. Consultez la politique de confidentialité pour plus d’informations.

Cela peut vous intéresser...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici