AccueilAu coin du feuDéveloppement de soiLe temps cyclique et le temps linéaire

Le temps cyclique et le temps linéaire

Date:

Vous pouvez aussi lire...

La vie dans la marine à voile du XVIIe au XIX siècle

Les marins sont pour moi un exemple de détermination...

Le troc : un système d’échange à redécouvrir

Le troc, qu'est-ce que c'est ? Il s'agit d'un...

Comment s’orienter avec la lune

Sans étoiles, comment s'orienter avec la lune ? Il...

Pourquoi vous devriez faire une diète médiatique

Vous sentez-vous stressé et anxieux après avoir lu les...

Dans la quête de comprendre la nature complexe du temps, deux perspectives émergent, chacune apportant une vision unique de notre expérience temporelle : le temps cyclique et le temps linéaire. Ces conceptions diamétralement opposées influent profondément sur notre compréhension du passé, du présent et de l’avenir. Dans cette exploration, nous verrons ensemble les avantages intrinsèques du temps cyclique, mettant en lumière comment cette vision du monde peut être un puissant vecteur de résilience et d’enracinement dans le présent. Parallèlement, nous plongerons dans la perspective du temps linéaire, qui offre un cadre structuré pour organiser nos vies, fixer des objectifs à long terme et mesurer notre progression. Ainsi, nous entreprendrons un voyage à travers ces deux dimensions du temps, explorant comment chacune offre des bénéfices uniques pour naviguer à travers les complexités de l’existence quotidienne.

Le temps linéaire, une perception occidentale

Dans notre culture, nous sommes conditionnés pour percevoir le temps de façon linéaire (vous vous souvenez certainement de la frise chronologique en cours d’histoire…). Le passé est révolu et perdu tandis que le futur est toujours inédit. En ce qui concerne le moment présent, il ne sert qu’à introduire l’avenir. Ce temps a un début et une fin, tout comme la vie. Le temps s’oriente ainsi dans le sens du progrès ou du déclin. Le retour aux moeurs du passé est de ce point de vue souvent considéré comme une forme de déclin.

Pourtant, cette même vie se déploie en spirale : de l’ADN aux galaxies, en passant par l’escargot, le tournesol, le nautile, la pomme de pin. Le jour succède à la nuit comme la vie succède à la mort, les saisons s’enchaînent, etc. Le temps cyclique est associé à la culture orientale. Pour autant, le temps des Grecs, des Mayas mais aussi des Celtes était lui aussi cyclique. En quoi consiste-t-il réellement ?

Qu’est-ce que le temps cyclique ?

Spirales sur un monument néolithique.
Les spirales sont présentes sur de nombreux monuments de l’époque néolithique. Crédit photo : luniversdulfin

Le temps cyclique, vu comme un éternel recommencement, est une conception du temps basée sur la récurrence de motifs et de schémas. Cette perspective suggère que la vie elle-même suit des cycles infinis, où des événements, des phases de progrès, de déclin, de paix et de guerre se répètent inlassablement. Les civilisations surgissent et s’éteignent dans une danse perpétuelle. Pour nos ancêtres, cette réalité cyclique se traduisait par la nécessité de marquer le temps qui s’écoule à travers des célébrations et des rituels. Ces pratiques étaient des moyens de reconnaître et de célébrer les étapes du cycle, qu’il s’agisse de la naissance, de la croissance, de la décadence ou de la renaissance. Le temps cyclique s’oppose ainsi à la linéarité du temps, soulignant plutôt la nature récurrente et circulaire de l’existence, offrant ainsi une perspective unique et plus résiliente de la vie..

Le temps cyclique pour une vie plus résiliente

Pourquoi s’inquiéter de ce qui est perçu comme un déclin lorsque l’on sait que cela fait partie de l’ordre des choses ? En adoptant une perspective qui reconnaît le caractère cyclique du progrès et du déclin, on se libère par exemple de l’anxiété liée aux fluctuations économiques ou politiques. Comprendre que la vie suit des cycles naturels permet de relativiser les périodes difficiles, en reconnaissant qu’elles sont temporaires et inévitables.

Cette attitude favorise une approche plus pragmatique face aux défis de la vie, encourageant ainsi la recherche de solutions durables et adaptatives plutôt que la panique face à l’incertitude. En vivant avec le temps cyclique, on cultive une mentalité de résilience, apprenant à s’adapter aux changements inévitables et à tirer des leçons des périodes difficiles. Cela permet non seulement de mieux faire face aux revers, mais aussi de capitaliser sur les périodes de prospérité, en reconnaissant qu’elles sont elles aussi éphémères. Cela nous pousse à profiter pleinement de l’instant présent.

Comment intégrer le temps cyclique dans notre quotidien ?

Intégrer le temps cyclique dans notre quotidien demande une approche plus contemplative et connectée avec les cycles naturels de la vie. On peut donc adapter son mode de vie, ses loisirs et son alimentation en fonction des saisons, observer la lune et les étoiles, célébrer les fêtes celtes et païennes qui jalonnent l’année, marquer les moments clés de la vie en créant des rituels qui renforceront la connexion avec les cycles de croissance et de changement.

On peut aussi prendre régulièrement du temps pour soi : faire un travail d’introspection, s’interroger sur ce que l’on souhaite vraiment, faire le bilan de sa journée ou de sa semaine, faire le point sur les leçons apprises et les accomplissements, s’amuser, se divertir sans culpabiliser, se faire plaisir, etc. Enfin, on peut intégrer le temps cyclique dans nos vies en lâchant prise. En d’autres termes : prendre suffisamment de recul et accepter que la vie soit faite de hauts et de bas ; considérer chaque difficulté comme une opportunité d’apprentissage et d’évolution ; ne plus avoir d’attentes rigides envers les autres et surtout envers soi-même.

Le temps linéaire comme un outil

Si le temps cyclique est à apprivoiser, cela ne veut pas dire qu’il faille se séparer du temps linéaire. Les deux sont complémentaires. Nous pouvons considérer le temps linéaire comme un outil répondant à la nécessité d’organiser nos vies de manière efficace et de réaliser des progrès mesurables. Contrairement au temps cyclique, qui s’inscrit dans des répétitions prévisibles, le temps linéaire offre une structure qui nous permet de planifier nos activités, de fixer des objectifs à long terme et de suivre notre progression au fil du temps. Cette approche permet de créer des routines et des échéanciers, facilitant la gestion du travail, des études et des engagements personnels.

En définitive, la coexistence harmonieuse du temps linéaire et du temps cyclique peut enrichir notre expérience quotidienne. Le temps linéaire nous offre la possibilité de structurer nos vies, de fixer des objectifs à long terme et de mesurer nos progrès, tandis que le temps cyclique nous rappelle la nature cyclique de l’existence et nous invite à vivre avec résilience et enracinement dans le présent. En intégrant le temps cyclique dans notre quotidien, nous pouvons apprendre à célébrer les cycles de la vie, à nous adapter aux changements inévitables et à tirer des leçons des périodes difficiles. Loin d’être des perspectives opposées, ces deux conceptions du temps peuvent coexister de manière complémentaire, offrant ainsi une approche équilibrée et riche pour naviguer à travers les complexités de notre existence.

Et vous, est-ce que vous arrivez à vivre avec cette dualité ?

Yvann Robinet
Yvann Robinethttps://bosquetsauvage.com
Je souhaite transmettre mes connaissances relatives aux plantes, partager mon intérêt pour l'autonomie et le développement de soi, promouvoir la connexion entre l'humanité et le monde naturel, remettre au goût du jour les mythes, les contes et les traditions païennes. Actuellement élève de deuxième année au Collège Pratique d'Ethnobotanique (créé par François Couplan), je proposerai prochainement des activités sur le terrain dans le massif des Ardennes. Je vous en parle bientôt...

Le saviez-vous ?

En Irlande, on avait l’habitude de consulter les esprits du lieu avant de construire sa maison. Quatre bâtons ou quatre tas de pierres étaient installés la veille au soir. S’ils étaient intacts le lendemain matin, la construction pouvait débuter. Dans le cas contraire, il fallait choisir un autre emplacement.

Ne manquez pas mes prochains articles

Nous recevons déjà trop de mails ! C'est la raison pour laquelle je privilégie la qualité à la quantité. Des envois rares mais précieux : c'est le mieux pour vous, pour la planète et pour moi. Consultez la politique de confidentialité pour plus d’informations.

Cela peut vous intéresser...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici